Nem Tradeua


Ingrédients :
- Riz blanc cuit refroidi
- 200g de poitrine de porc haché
- 50g de noix de coco râpée (sèche ou 80g fraiche)
- 2 cuillères à soupe bombées de pâte de piment
- 1 œuf
- ½ litre d’huile de friture
- 1 paquet de Nem Chua (porc fermenté)
- 1 poignée de petits piments secs
- 4 grosses échalotes
- 3 gousses d’ail
- 3 citrons verts
- 1 bouquet de ciboulette , 1 bouquet de coriandre, 1 bouquet de menthe
- 1 salade de laitue
- Sel, nuoc mam (sauce de poisson)

Préparation :

- Eplucher les échalotes et les gousses d’ail
- Emincer 3 échalotes puis mettre de l’huile à chauffer dans une petite casserole, les faire frire, les égoutter, réserver.
- Faire frire ensuite dans les petits piments séchés en surveillant bien la cuisson car ils brunissent très rapidement, égoutter et réserver.

Hacher l’échalote restante et les 3 gousses d’ail à l’aide un hachoir électrique (ou un khok) et réserver.
- Laver les ciboulettes et la moitié du bouquet de coriandre, les émincer puis réserver

Hacher l’échalote restante et les 3 gousses d’ail à l’aide un hachoir électrique (ou un khok) et réserver.
- Laver la ciboule et la moitié du bouquet de coriandre, les émincer puis réserver

Préparation des boulettes de riz frits :

Dans un saladier, mélanger jusqu’à obtention d’une consistance homogène :
- la noix de coco râpée réhydratée par l’addition de quelques cuillères d’eau
- le riz cuit
- la pâte de piment
- le porc haché
- le mélange ail – échalote haché
- ½ cuillère à café de sel

Ajouter l’œuf pour lier et continuer à mélanger afin d’obtenir une consistance homogène.

Ensuite former des petites boulettes de 2 cm environ entre les paumes des mains. Des boulettes de trop grande taille empêchent une cuisson rapide et à volume égal leur surface totale est plus faible que celle de boulettes plus petites. C’est en effet la surface des boulettes après cuisson qui donnera le croustillant du plat.

Faire chauffer de l’huile dans une casserole à feu moyen et faire frire les boulettes (environ 10mn) jusqu’à obtention d’une coloration brune. Les égoutter ensuite et laisser refroidir une quinzaine de minutes. Le contraste entre le moelleux de leur cœur et leur croûte bien craquante est un délice.

Lorsqu’on les ouvre en deux, les effluves de la noix de coco viennent titiller notre odorat. ces boulettes sont un régal pour notre palais et on regrette presque de passer à l’étape suivante de la préparation qui nécessite de les émietter.

Mélange final :
Dans un saladier, couper les Nem Chuas en petit cubes puis ajouter le jus de citron, les boulettes émiettées. Mélanger ajouter une petite cuillère à soupe de nuoc mam.
Rectifier l’assaisonnement et ajouter les herbes émincées et l’échalote frite.

Dresser sur un plat en décorant avec les piments séchés frits.
Ce plat se déguste enroulant une bouchée dans une feuille de salade. Ajouter un brin de menthe et un brin de coriandre pour obtenir une saveur plus fraîche.